Secrets de pierres en Entre-Sambre-et-Meuse

...sur les traces de nos lointains ancètres.

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille
Bienvenue Megalithes Légendes

Légendes des mégalithes

Ces pierres dressées insolites entourées de mystères et de légendes.

André COLONVAL
Directeur d’école honoraire
Prospecteur archéologique



La culture mégalithique débute à partir de 5000-4700 av. J-C. Elle atteignit son apogée pratiquement entre 3500 et 2500 av. J-C.  Vers 1500 av. J-C , la coutume avait pratiquement disparu en Europe. Les mégalithes belges furent probablement érigés  vers 3000 avant notre ère.
L’intérêt scientifique pour ces gros cailloux semble remonter à la fin du 18ème siècle lorsque un breton nommé Théophile-Malo Coret de la Tour d’Auvergne ( 1743-1800) commença à observer et tenter d’expliquer la présence et la signification de ces pierres  élevées solitaires dans le paysage ou alignées ou posées les unes sur les autres.
Ce breton qui s’était mis à l’étude du parler celtique de sa région ne pouvait imaginer d’autre population plus ancienne de la Bretagne que des peuplades gauloises refoulées par les Romains. Il a donc vu dans ces monuments de pierre, des temples, des autels, des tombes venant des Celtes et de leurs druides. Il leur a donné naturellement des noms bretons : menhir, dolmen, cromlech.
Mais depuis, les découvertes et les informations ont évolué. On sait que le phénomène mégalithique s’est développé ailleurs en Gaule  et un peu partout en Europe : en Espagne, au Portugal , en Grande-Bretagne et chez nous en Belgique.
On sait aussi qu’on en a élevé ailleurs dans le monde,  en Inde et à Madagascar , par exemple. Mais on sait surtout , qu’en Europe, ils sont antérieurs à la celtisation  puisque l’archéologie moderne les situe dans le temps à l’ère néolithique.
Dans nos régions, l’intérêt pour les menhirs ne s’est manifesté qu’à la fin du 19ème siècle lorsque Mr Van Bastelaer, président de la Société archéologique de Charleroi, vient enquêter sur les pierres qui tournent.

Lire la suite.....